Recherche personnalisée

Monday, December 31, 2007

Retrospective 2007

Dans quelques minutes, la nouvelle année 2008 entrera. 2007 a été pour moi une année si animée, si particulière dans ma vie.

Professionnellement, en dépit d'un stage et des postes en périodes de stage plutôt courts dignes de "Dismissed" ou du "Maillon faible" sans parler des entretiens que j'ai passés, j'étais très malheureux étant donné que la plupart de mes anciens collègues sont non seulement salariés et indépendants mais sont en train de construire leur vie personnelle, chacun à sa façon : famille, fiancé(e) ou petit(e) ami(e). Je ne dirai pas ici les raisons et je suis désolé. Ceux qui m'ont côtoyé me connaissent. J'espère que cette nouvelle année signifiera pour moi le vrai démarrage professionnel me permettant de devenir un acteur actif la création de richesse et le développement de l'entreprise. Là, je vais commencer à parler comme un PDG en pleine assemblée générale ordinaire devant les actionnaires en train de, comme les marocains disent, de "manger leurs cerveaux" (Les embobiner).

Cette année a été surtout le vrai démarrage de ce blog. Bien qu'il a été crée en 2000 et j'ai mis quelques articles ayant peu d'importance, c'est grâce à ma rencontre avec
Reda, un bloggeur escaiste et japanophile confirmé lors de mon stage et que je tiens à le remercier vivement, qui m'a donné les astuces et les techniques, que ce blog a connu son vrai démarrage. Si le flux des visiteurs a été négligeant lorsque j'ai mis les outils statistiques pour la première fois en Mars, celui-ci a connu au fur et à mesure une augmentation des visiteurs venus du monde entier par le biais des moteurs de recherche, les liens que je laisse avec mes commentaires et rarement directement. Je tiens à remercier toures les personnes qui ont pris le temps de lire mes posts et commenter. Je pense surtout à Larbi et à Xoussef qui ont le plus commenté dans mon blog.

A la fin, pour commencer l'année en beauté, je vous dédie ces clips qui m'ont touché le plus durant cette année.

Goodnight Moon (Shivaree) : Elle se répétait durant le test de Radio Atlantic. J'aime son style qui rappelle le rock d'antant et la voix de la chanteuse.




J'ai 20 ans (Amel Bent & Diam's) : Cette chanson m'a rappelé mes moments difficiles




Bibo no aozora (Ryuichi Sakamoto) : La fin du film Babel, mon film de l'année. Je l'écoute dès que je suis triste et elle m'aide à pleurer.

Voici la version "live"


BONNE ANNEE !
HAPPY NEW YEAR!
明けましておめでとうございます!

Sunday, December 30, 2007

McArabia Story





Durant mon séjour au Caire-Giza, j'ai remarqué que les prix de certains biens et services sont, à l'échelle d'un marocain moyen, moins chers qu'à Casablanca. Et parfois, des écarts plutôt hallucinants. Un des exemples que je vais citer est celui du prix du menu McArabia. Je vous dis une chose : je raconte mon expérience personnelle et je ne fais pas de la pub à cette chaîne de restauration rapide.

Profitant du jour de repos égyptien qu'est le vendredi, j'ai fait le tour dans le centre ville avant de décider de prendre le diner dès que j'ai vu un McDo proche de moi, parmi d'autres qui sont nombreux dans le Caire. Il faut signaler que j'y vais rarement, surtout celui qui est proche de la station Rabat-Ville où il est très difficile pour moi de trouver un coin pas cher relativement. En vérifiant les prix des menus proposés, j'ai remarqué que leurs prix, bien que c'est en livre égyptienne, étaient bizarrement moins cher que les tarifs pratiqués par la franchise marocaine. J'ai opté pour un menu McArabia version Kefta (Viande hachée. Il existe aussi en version poulet.) constitué du sandwich éponyme, une grande ration de pomme de terre frite et un grand verre de Minute Maid (Grosso modo le jus d'orange) pour le prix d'environ 16,5 livres. En prenant comme référence 1 livre=1,5 Dh marocain envriron, on se trouve avec...25 Dh environ ! Récemment, j'ai voulu faire une comparaison avec les tarifs marocains. Le résultat est pour le moins hallucinant : De 49 Dh pour le McArabia seul, à 51 Dh pour le menu basique (Comprenez petite ration de frite) et jusqu'à 56 Dh pour le menu maximal...celui même que j'avais en Egypte !

Tiens, certains vont me dire que le niveau de vie des cairotes est inférieur à celui des casablancais. Peut être ils ont en partie raison, mais quand même je trouve cela excessif, tout comme les frais de télécommunication (Un exemple ici). Je laisse le soin des économistes (Un clin d'oeil à EcoMaroc) qui liront cet article pour me donner des clarifications. En parlant de cela, j'ai réussi à trouver le dernier classement des villes les plus chers au monde. Casablanca est située en 88ème place entre Al Manama (Bahrein) et Lisbonne (Portugal). Le Caire est classé 93ème devant...Perth (Australie) !

A la fin, je vous laisse avec cette courte vidéo réalisée par Laurent Bervas parlant du McArabia.



El Kadia: "Les experts" version marocaine-Moroccan/モロッコの"CSI"

Les téléspectateurs de 2M ont surement vu durant le dernier et l'avant dernier Ramadan une production marocaine plutôt particulière pour le paysage audiovisuel marocain : EL KADIA ou "l'Affaire" en français, réalisé par Noureddine Lakhmari et Sigma Technologies a été le producteur exécutif. Cette série a reçu un écho très favorable.

Le personnage principal est l'officier Zineb Hajjami, incranée avec brio par Benchehida Noufissa, travaillant dans la brigade scientifique. Selon le blog officiel du réalisateur, elle incarne la nouvelle génération des policiers qui allie compétence et intégrité, loin de l'image véhiculé par les marocains sur leur compatriote policier. Si l'officier Hajjami semble intelligente, professionnelle et à caractère bien trempé, elle cache dans son intérieur des séquelles difficiles à remédier : un père décédé et une mère qui la laisse tomber ainsi que son frère et le décès de ce dernier, conduisant Zineb à avoir de temps en temps des crises de spasmophilie.

Depuis 2006, 2M a diffusé 4 épisodes sur 9 prévus de cette série. Une durant le Ramadan de 2006 et qui ressemblait plutôt à un pilote ou à un téléfilm et les 3 autres cette année. La diffusion du reste, sans doute en préparation est prévu qu'en 2008.

Ce que je voudrai savoir est si cette série sera exportée vers des marchés extérieurs, notamment vers des chaînes francophones ou même arabophones. Gageons que cette série sera bien vendue.

A la fin , je vous laisse avec les bandes-annonces des 4 épisodes diffusés. Avant dernière chose : Âmes sensibles s'abstenir, surtout pour le 3ème épisode.

Episode 1 : Aïn Leuh


Episode 2 : Casablanca


Episode 3 : Azzemour (El Jadida, ex-Mazagan)


Episode 4 : Safi


IMPORTANT : J'ai trouvé l'intégralité de la première épisode d'"El Kadia" alors que j'effectuais la recherche. J'ignore ce que sera comme conséquence, mais je laisse mes visiteurs regarder le film et de l'apprécier. Ce sera vraiment superbe que les films marocains soient proposés en vidéo à la demande connue sous VOD. Bon spectacle !

Friday, December 28, 2007

Sunday, December 23, 2007

La vengeance du mouton sacrifié... The revenge of the sacrified sheep... 犠牲羊の復讐...



Mouton sacrifié
Revenu à la vie
Se vengeant contre les humains

Sacrified Sheep
Back to life
To venge against humans

Mohamed Mouad EL GORDE, Casablanca, 23 Dec. 2007
NOTA :
Si c'est une mauvaise tentative de haïku, à me prévenir sans hésiter.
If it's a bad haiku try, please tell me.

Eid Mubarak Said ! ;-)

Wednesday, December 19, 2007

Mon premier haïku My first haiku 私の一番はいく



Rayons solaires
Transperçant les nuages
A rendre le pressé contemplatif

Solar layers
Transpiercing clouds
Making busy one contemplative

Mohamed Mouad EL GORDE, Casablanca, 19 Dec. 2007

C'est quoi le haïku ? Voici la réponse.
What's the haiku? Here's the answer.

Monday, December 17, 2007

Quelques pubs égyptiennes décalées Some quirky Egyptian ads

Durant mon séjour au Caire, je tombais de temps en temps sur des pubs faisant la promotion d'un réseau égyptien de chaînes privées de divertissement appelé "Melody", diffusé sur Nilesat. Sans commentaire, je vous laisse admirer "ces chefs-d'oeuvres" plutôt kitsch & hilarants. Peut être que nos publicitaires marocains pourront s'y inspirer de nouvelles idées...et éviter de les traîter d'idiots écervelés.

During my stay in Cairo, from time to time I found on TV some commercials promoting for an Egyptian entertainment network named Melody, broadcasted via Nilesat. Without any comments, I let you watch these kitsch & hilarious ads. Maybe our Moroccan advertisers will get new inspiration...and avoid treating viewers as brainless jerks.

Melody















Melody Aflam




Melody Trix









Melody Tunes










D'autes videos sont disponibles dans les plates-formes video. Je vous laisse pour la fin avec cette pub.
More available on video platforms. I let you with this ad for the end.

Friday, December 14, 2007

Discrimination (dans l'emploi/in employment)?!




Ecarter une candidate potentielle à un poste car elle (ne) porte (pas) un voile ?
Dismissing a potential female candidate to a post because she wears/doesn't wear veil?

Wednesday, December 12, 2007

Bissara



Bissara, ou la soupe marocaine à base de fève séchée. Le meilleur moyen de résister aux jours froids, notamment avec de l'huile d'olive

Bissara, or the Moroccan soup made of dried broad beans. The best way to resist cold days, especially with olive oil.

Explosions d'Alger depuis Dailymotion & YouTube-Algiers explosions from Dailymotion & YouTube-DailymotionとからYouTubeアルジャーの爆発【ばくはつ】

Comment le journalisme citoyen en Algérie a réagi par rapport aux explosions du 11 décembre ? Exemples par ces vidéos transmis par des algériens sur YouTube et Dailymotion.

How the citizen journalism in Algeria reacted toward December 11th bombings? Here are videos uploaded by Algerians on YouTube and Dailymotion

2007年12月11日はアルジャ一に爆発がいました。アルジェリアの
市民ジャーナリズムはどうはんのしましたか。これはDailymotionとYouTubeからアルジャリア人のビデオです。













Vox Populi :





Saturday, December 08, 2007

Eskenderella





Inoubliable, ce concert d'Eskenderella un des meilleurs groupes "alternatifs" égyptiens !
Unforgetable, this concert of Eskenderlla, one of the well known "alternative" Egyptian groups!

Tuer l'espace vert... Killing public garden... 公園を殺す




Pour ceux qui vont se fustiger contre moi et me dire que ce genre de photos ne doit pas être publié sur mon blog : c'est plutôt eux qui doivent avoir honte de salir le parc public qui souffre déjà de la négligence et de l'incivisme des randonneurs. Déjà Casablanca ne dispose pas assez d'espace vert alors que le minimum selon les Nations Unis est de 16 m2 et, pour couronner le tout, certaines personnes le transforme en WC à ciel ouvert. Bonjour les odeurs et les risques sanitaires ! Je ne dirai rien si une personne voudrait se soulager en pleine forêt loin de la ville ou quelque part dans un pré ou un lieu loin des étant donné que la nature est capable de transformer les déchets naturels humains.

Si la mairie et ses organes font de temps en temps des réparations plus ou moins convaincantes, il est de la responsabilité des gens, notamment ceux qui habitent dans les quartiers populaires et pauvres (N'en parlons pas de ceux des quartiers huppés, c'est une autre histoire) de respecter les infrastructures tels que les lampadaires, les bancs et surtout les gazons, les fleurs et les arbres. Il ne faut pas oublier que tout cela est financé avec les impôts (A moins que certains d'entre font aussi de l'évasion fiscale tout comme certains riches). Force de constater que le plus grand défi est de changer la mentalité. A croire que certains haïssent tout ce qui est vert et sont prêts à tout faire pour vivre dans un semblant de dépotoir.

Friday, December 07, 2007

Homme & poisson Human & fish 人と魚



Que va-t-il se passer après ? Un baiser, une morsure ou une discussion entre l'Homme et le poisson ?

What will happen next? A kiss, a bite or a discussion between the human and the fish?

I AM MUSLIM! (Je suis musulman !)



Alors que j'étais en train de mettre à jour mon dernier post, je suis tombé par hasard sur cette video sur YouTube. Ce que j'ai apprécié beaucoup est la façon humoristique dont ce jeune homme a essayé de casser les idées reçues et les clichés sur les musulmans aux Etats-Unis d'Amérique et d'exprimer son appartenance à ce pays.

Vous trouverez plus en anglais ici. Je parie que ceci risque d'intéresser Myrtus.


While I was updating my latest post, I found this video on YouTube. What I appreciated a lot is the humourous way this young man tried to erase stereotypes and clichés about Muslims in USA and to express his appartenance.


You will find more on this link. I guess that Myrtus will be interested by this video for sure.

Thursday, December 06, 2007

O clone : Comment les brésiliens ont "découvert" le Maroc



Pour les fans marocains (surtout les dames et demoiselles) de télénovelas brésiliens, cette série risque de les intéresser. D'autant plus que durant 2001 et 2002, tout le Brésil est resté scotché devant ce feuilleton qui est un mix d'histoire à l'eau de rose (Ingrédient essentiel pour toute télénovela qui se respecte), un peu de science-fiction (histoire de clonage d'un des héros décédé) et surtout la rencontre entre l'occident et l'orient puisque l'histoire se déroule entre Rio de Janeiro et Fès, ville où certaines scènes y étaient filmées.

Grâce à cette série diffusé en prime time par Globo TV, le plus grand réseau télévisuel au pays, les brésiliens sont devenus à accrocs à tout ce qui pourrait être inspiré du Maroc : habillement, alimentation... et même un thème utilisé par une troupe célèbre pour le Carnaval de Rio. Il ne faut pas oublier que les demoiselles brésiliennes en particulier ont eu la tentation pour la danse orientale qui était présent dans certaines scènes.

J'ai eu l'occasion de trouver sur Internet un document réalisé par Dr Silvia M. Montenegro, professeure brésilienne en sociologie à l'Université Fédérale de Rio de Janeiro où elle parle de la façon dont le thème de l'islam a été traité par cette série. Il faut dire que "Le clône" a été réalisé avant les attentats du 11 septembre 2001 et l'auteur a fait appel à des chefs religieux de la communauté musulmane brésilienne, bien qu'à la fin, le feuilleton a été accueilli d'une façon mitigée par les musulmans du fait que la série garde toujours certains stéréotypes relatifs notamment aux conditions de la femme musulmane ou arabe (On dirait qu'il y a réelle confusion que nous même la cultivons) et certains aspects culturels tels que la danse orientale (Le terme "danse du ventre" est pour moi trop péjoratif).

En tout cas, si jamais j'aurai l'occasion d'y aller, je le ferai. N'oublions pas que certains marocains y vont pour la fin de l'année ou pour le carnaval. Si le billet d'avion est aussi salé que la sauce soja mélangé avec du sel, l'absence du visa facilite vraiment les choses.

A propos, en cherchant sur une manifestation possible des marocains résidents en Brésil, je suis tombé sur l'incroyable aventures des juifs marocains partis au 19ème siècle à l'Amazonie pour non seulement s'enrichir mais aussi pour aider leurs familles connaissaient des difficultés à cette époque. Voici les liens :
  • http://www.orthohelp.com/geneal/amazon.HTM (Anglais)
  • http://www.darnna.com/phorum/read.php?7,5141 (Français)
  • http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_des_Juifs_au_Brésil
  • http://www.juifs-marocains-en-amazonie.com/francais/memoiresNDW.html (Je vous le conseille vivement de le visiter)
Et la liste n'est pas exhaustive. Mais je trouve quand même curieux que cette aventure soit inconnu aux marocains. Dommage.

Wednesday, December 05, 2007

Moi et le boucher

Ceci s'est passé il y a quelques minutes avant la rédaction de ce post.

Etant donné que je suis "l'acheteur principal" de la famille (Mes frères refusent cette responsabilité "humiliante pour eux"), je suis chargé de faire les commissions nécessaires chez l'épicier, le boucher, le vendeur de fruits & légumes, etc.

Cette fin de matinée, je suis parti chez ma boucherie habituelle spécialisée dans la viande de dinde, tendance actuelle du marché. Le côté particulier de cette petite échoppe est que durant les 5 ou plus d'années de son activité, il y a eu plus de 4 ou 5 changements de bouchers. Les 1ers bouchers que j'ai connus étaient propres, professionnels et aimables même. Les prix étaient abordables et le choix existant. Cependant, les 2 derniers qui sont apparus cette années étaient, de mon avis, décevant notamment par rapport à l'hygiène. Je commence à divager là, autant passer au sujet directement. Je lui ai demandé une quantité de viande hachée. Il commença alors à découper la viande en cubes et la mit dans le hachoir. Soudain, il fait sortir de nul part une grosse boule de viande hachée et la met dans le récipient utilisé pour le hachoir. Quand je lui ai demandé de ne pas mélanger la viande neuve et celle déjà hachée, il a pris la viande découpée de l'ouverture de la machine et l'a mis sur la table de travail. Je lui ai réexpliqué que je voudrais la viande hachée mais sans mélanger avec celle qu'il l'a faite sortir. Et puis, toute une discussion où chacun commença à donner ses arguments. Le boucher, soit ayant vraiment senti que j'avais raison soit pour sauver sa face, commença à m'amadouer d'une façon suspicieuse. Bon, pour moi, le mal est déjà fait.

Il faut dire une chose : si les petites échoppes et les petits commerçants se plaignent du fait que Marjane, Label'Vie, Acima, Aswak Essalam, Metro (plus ou moins car ils se disent "partenaire des professionnels" et fait office de centrale d'achats) & Co. piquent leurs clients grâce à leur présentation et leurs prix attractifs, ils ne doivent pas oublier que certains d'entre eux font pourrir leur propre business avec le manque d'hygiène et d'organisation ainsi que
le comportement hautain ou suspicieux mélangé avec la cupidité, surtout si la question est relative au célèbre carnet de crédit, outil vital pour les petites gens des quartiers populaires et des zones pauvres. Il existe même certaines personnes contentes (et c'est dommage vraiment) car les grandes & moyennes surfaces (GMS pour les intimes) jouent les vengeurs mastodontes non masqués.

Ce que je veux dire avec ce boucher, c'est qu'au moins il doit être honnête avec ses clients, les comprendre et respecter les règles de base de l'hygiène. Tant que certains comme ce boucher (A supposer qu'il se considère comme ayant raison même s'il a tort et que moi je joue le type qui cherche le chic) ne feront pas une remise en question sur leur gestion, la petite surface connaîtra des jours difficiles.

Pour moi, j'ai décidé de le boycotter tout court et je changerai de fournisseur, plutôt loin cette fois.

Sunday, December 02, 2007

Retour à la maison... Back to home... うちへ帰りました...




C'est par une nuit fraîche d'hier que je venais d'atterrir à l'aéroport Mohamed V à l'allure mi-moderne mi-style soviétique par le vol d'Egyptair MS847. C'était particulièrement dur de quitter le Caire malgré le calvaire que j'ai dû éprouver concernant la pollution, les embouteillages et la folie de la vitesse chez certains chauffeurs et autres.

Durant les 20 jours, j'ai participé à un atelier consacré à la conception et à la réalisation de documentaires courts organisé par SEMAT dans le cadre de la Caravane du cinéma Euro-Arabe. Nous étions 20 paticipants venus de l'Egypte et d'autres pays arabes. Avec comme thème "le soi et la cité", nous avons reçu de nos formateurs européens et égyptiens une formation théorique et pratique sur la réalisation des documentaires en particulier. Nous avions eu également la chance d'avoir des projections de plusieurs courts-métrages et même quelques longs à caractère documentaire pour la plupart. En outre, chaque groupe était chargé de réaliser un court en respect de certains critères afin de nous mettre en défis. En ce moment, les projets sont en court de montage.

Prochainement, j'essaierai de temps en temps de parler de cette expérience personnelle plutôt enrichissante. Pour le moment, un peu de repos s'impose.

Tuesday, November 06, 2007

Tonton du bled (113)



J'aime écouter cette chanson mais c'est aujourd'hui seulement que j'ai pu découvir le groupe de rap français "113" en cherchant le texte du tube "Tonton du bled" sur Internet. Bon spectacle !

I love hearing this song but I didn't knew the French rap band "113" who made it until today by checking for the lyric on the Internet. Enjoy!

Paroles/Lyrics (Source :http://www.paroles.net/chansons/22664.htm)
113
Tonton du bled
Paroles : A.Brahmi.
Musique: M.Faveris, Assadi 1999


504 break chargé, allez montez les neveux
Juste un instant que je mette sur le toit la grosse malle bleue
Nombreux comme une équipe de foot, voitures à ras du sol
On est les derniers locataires qui décollent
Le plein de gazoil et d'gazouz pour pas flancher
Billel va pisser le temps qu'j'fasse mon petit marché
Direction l'port, deux jours pied sur l'plancher
Jusqu'à Marseille avec la voiture un peu penchée
Plus 24 heures de bateau, je sais c'est pas un cadeau
Mais qu'est-ce que je vais kiffer sur la place Guido
A Bejaïa City du haut de ma montagne
Avant d'rentrer feudarr, j'fais un p'tit tour par Oran
Vu qu'à Paris j'ai dévalisé tout Tati
J'vais rassasier tout le village même les plus petits
Du tissu et des bijoux pour les jeunes mariés
Et des jouets en pagaille pour les nouveaux-nés

{Refrain:}
J'voulais rester à la cité mon père m'a dit "lé lé la"
Dans c'cas là j'ramène tous mes amis "lé lé la"
Alors dans une semaine j'rentre à Vitry "lé lé la"
J'irai finir mes jours là-bas "oua oua oua"

J'suis sur la plage à Boulémat avec mon zinc et son derbouka
Dans la main un verre de Selecto imitation Coca
Une couche de zit-zitoun sur le corps et sur les bras
Avec mon pote sur un fond de Zahouania
On parle de tout et de rien, des Nike Air aux visas
De la traversée du désert au bon couscous de Yéma
Et mon cousin m'dit : "Karim t'kiifeut eul zeut la?"
Il était tellement bon que j'ai jeté mon cirage en ras
Avec 2, 3 blédards on tape la discussion
Mahmoud n'peut pas s'empêcher de dire que j'suis dans la chanson
L'un d'eux me dit : "Moi j't'ai pas vu fi tilivision"
Et l'autre me demande : "Sarra teurlof Mickaël Jackson"
Ils m'parlent trop vite et en argot d'blédard
Je sais ce qu'ils feraient pour une poignée de dinards counard
Pour une poignée de dinards counard je baiserais ta sœur
Le soleil se couche et tout l'monde rentre chez soi
C'est l'heure du repas et d'la teille pour d'autres la chicha
J'ai passé un bon mois dans c'qu'on appelle le tiers-monde
Et si j'avais assez d'oseille j'ramènerais tout le monde
Mais j'peux pas fermer les yeux sur c'qui s'passe vraiment
J'dédie ce morceau aux disparus, aux enfants et aux mamans
Et j'suis rentré à la cité en Rrbia
Content d'revoir mes potots et ma chebba
Pendant deux semaines, j'ai mangé que d'la chorba
J'irai finir mes jours là-bas inch'Allah

Saturday, November 03, 2007

Psychose (Alfred Hitchcock) : La scène de la douche-Shower scene-シャワ一のステージ

Scène originale       Original scene      元のステ一ジ



Parodie française French parody フランスのパロディー


Ce soir sur la télé, allez-vous regarder NCIS ou Psychose ?
Tonight on TV, are you going to watch NCIS or Psychose?
こんばんはテレビでNCISPsychose を見に行きますか。

Wednesday, October 31, 2007

N°50 五十番


(Source : Wikipedia)

Joyeux Halloween pour nos lecteurs ! Ceci est le poste n°50. Voici votre cadeau ;-)
For our readers, nice Halloween! This is the post n°50. Here is your gift ;-)
ハロウィンはおめでとうございます!これは五十番ポストです。これはあなたのプレ線とです。





Say Hello to Black Jack ブラックジャックによろしく


Source : www.glenatmanga.com

Il n'y a pas longtemps, une connaissance nous a raconté le tragique décès de sa mère. Je ne vais pas m'atteler sur les détails. Ce que je peux dire est que la dame en question est tombée en coma après son retour à la maison. Elle a été amenée chez un médecin qui a demandé aux membres de la famille de l'amener faire des radios et scanner. Il a été constaté qu'elle souffre d'une hémorragie interne au cerveau qui nécessite une opération urgente. Mais au lieu de cela, un autre médecin spécialiste leur a tout bonnement prescrit des médicaments qui, selon cette connaissance, devaient valoir les 1000 dh et retourner la femme à la maison. Inutile de parler des frais de séjours. Après le retour, elle aurait pris un des médicaments et, quelques heures plus tard, elle est décédée. Plus tard, un membre de la famille est retourné vers le médecin et lui a donné les médicaments. "Voilà. Donnez à ceux qui en auront besoin.", aurait-il dit.

Après avoir entendu cette histoire et surtout l'arrogance du médecin qui, au lieu de risquer pour sauver une vie, a plutôt essayé de s'en débarrasser lâchement sans parler des supposés frais que les cliniques facturent à cœur joie. Cela m'a fait rappelé d'un manga apparue il y a quelques années qui parle du monde hospitalier au Japon qui, lui aussi, connaissait certaines dérives. Il s'intitule "Say Hello to Black Jack" (Traduction libre : "Dis bonjour à Black Jack") du mangaka Syuho Saito. En fait, l'artiste a donné ce titre en hommage à l'un des oeuvres d'Osamu Tezuka, "Black Jack", qui raconte les aventures d'une personne qui pratique illégalement le métier de médecine. Pour information, Tezuka est diplômé de la faculté de médecine de l'Université d'Ôsaka, bien qu'il ne fut jamais praticien.

C'est l'histoire d'Eijiro Sâito, un jeune médecin fraîchement diplômé d'Eiroku, une préstigieuse faculté de médecine. Il intègre en tant qu'interne dans un des plus grands hôpitaux, plein d'idéaux. Cependant, au fur et au mesure des ses passages dans les services, il découvre la dure réalité à l'intérieur du système hospitalier nippon : salaires de misère pour les internes au point de faire des heures supplémentaires la nuit, les conditions difficiles du travail, l'arrogance de la hiérarchie par rapport aux malades, etc.

Ce manga a non seulement connu un gros succès commercial et critique (2 millions d'exemplaires vendu par volume, 13 jusqu'à présent) ainsi qu'une adaptation en une série télévisée, mais a permis de dénoncer le dysfonctionnement du système sanitaire japonais, ayant pourtant un ratio important de médecins par habitants (1,98/1000 habitants en 2002 contre seulement 0,5/1000 habitants au Maroc en 2004) et une couverture importante des hôpitaux dans le pays. Ceci a poussé le gouvernement japonais à revoir sa politique de santé publique notamment par une revalorisation des salaires. Je pense que c'est un ouvrage qui risque d'intéresser les fans d'Urgences (ER pour les intimes & les anglophones) et les lecteurs de manga. Gageons que nos responsables en prendront la graine.

Avant de finir, je vous laisse avec cette bande annonce de "Black Jack" que j'ai trouvé lors de mes recherches pour ce sujet. Pour une histoire plutôt sérieuse pour ne pas dire tragique, la pub est vraiment drôle avec sa chute finale à la japonaise.

Monday, October 29, 2007

"Zizi sexuel l'expo" ou l'éducation sexuelle à la méthode Titeuf



Si vous ne connaissez pas Titeuf, sûrement les enfants ou les adolescents le saurant. Je ne cacherai pas que c'est parmi mes personnages préférés avec son "Tchô", "C'est pô juste" ainsi que ses aventures palpitantes. Zep, son créateur suisse, a réalisé en 2001 en compagnie d'Hélène Bruller un livre intitulé "Le guide du zizi sexuel" consacré à l'éducation sexuelle aux enfants entrant dans l'adolescence. Ayant l'occasion de feuilleter

Depuis le 16 octobre, le "Zizi sexuel l'expo" est organisé à la Cité des Sciences à Paris. Un site Internet y est consacré et comporte beaucoup d'explications alliant rigueur et humour sur tout ce qui est relatif à la sexualité : puberté, changement du corps, comportement, l'acte sexuel, la procréation, etc. Il y a même une rubrique "Ouvre l'oeil" qui explique certains phénomènes dont les enfants pourraient être concernés et comment se protéger : Inceste, pédophilie et pornographie. Grâce à l'animation, à certaines illustrations tirées du livre et d'autres activités, je suis sûr que ce site sera très utile et vivement conseillé aux parents et aux enseignants intéressés par l'éducation sexuelle des enfants et des adolescents. Avec la présence des personnages comme Titeuf et sa bande ansi que Nadia et d'autres personnages, cela ne laissera pas d'indifférents.

Ramadan 2007年のラマダ一ン

Le coucher de soleil du premier jour de Ramadan
1st day of Ramadan's sunset
ラマダンツ1日の日の入り



Début du jeûne
Begining of fasting
絶食の初めて


Neffar
ネッファル


Embouteillage
Rush hour
ラッシュアワー