Recherche personnalisée

Wednesday, October 31, 2007

N°50 五十番


(Source : Wikipedia)

Joyeux Halloween pour nos lecteurs ! Ceci est le poste n°50. Voici votre cadeau ;-)
For our readers, nice Halloween! This is the post n°50. Here is your gift ;-)
ハロウィンはおめでとうございます!これは五十番ポストです。これはあなたのプレ線とです。





Say Hello to Black Jack ブラックジャックによろしく


Source : www.glenatmanga.com

Il n'y a pas longtemps, une connaissance nous a raconté le tragique décès de sa mère. Je ne vais pas m'atteler sur les détails. Ce que je peux dire est que la dame en question est tombée en coma après son retour à la maison. Elle a été amenée chez un médecin qui a demandé aux membres de la famille de l'amener faire des radios et scanner. Il a été constaté qu'elle souffre d'une hémorragie interne au cerveau qui nécessite une opération urgente. Mais au lieu de cela, un autre médecin spécialiste leur a tout bonnement prescrit des médicaments qui, selon cette connaissance, devaient valoir les 1000 dh et retourner la femme à la maison. Inutile de parler des frais de séjours. Après le retour, elle aurait pris un des médicaments et, quelques heures plus tard, elle est décédée. Plus tard, un membre de la famille est retourné vers le médecin et lui a donné les médicaments. "Voilà. Donnez à ceux qui en auront besoin.", aurait-il dit.

Après avoir entendu cette histoire et surtout l'arrogance du médecin qui, au lieu de risquer pour sauver une vie, a plutôt essayé de s'en débarrasser lâchement sans parler des supposés frais que les cliniques facturent à cœur joie. Cela m'a fait rappelé d'un manga apparue il y a quelques années qui parle du monde hospitalier au Japon qui, lui aussi, connaissait certaines dérives. Il s'intitule "Say Hello to Black Jack" (Traduction libre : "Dis bonjour à Black Jack") du mangaka Syuho Saito. En fait, l'artiste a donné ce titre en hommage à l'un des oeuvres d'Osamu Tezuka, "Black Jack", qui raconte les aventures d'une personne qui pratique illégalement le métier de médecine. Pour information, Tezuka est diplômé de la faculté de médecine de l'Université d'Ôsaka, bien qu'il ne fut jamais praticien.

C'est l'histoire d'Eijiro Sâito, un jeune médecin fraîchement diplômé d'Eiroku, une préstigieuse faculté de médecine. Il intègre en tant qu'interne dans un des plus grands hôpitaux, plein d'idéaux. Cependant, au fur et au mesure des ses passages dans les services, il découvre la dure réalité à l'intérieur du système hospitalier nippon : salaires de misère pour les internes au point de faire des heures supplémentaires la nuit, les conditions difficiles du travail, l'arrogance de la hiérarchie par rapport aux malades, etc.

Ce manga a non seulement connu un gros succès commercial et critique (2 millions d'exemplaires vendu par volume, 13 jusqu'à présent) ainsi qu'une adaptation en une série télévisée, mais a permis de dénoncer le dysfonctionnement du système sanitaire japonais, ayant pourtant un ratio important de médecins par habitants (1,98/1000 habitants en 2002 contre seulement 0,5/1000 habitants au Maroc en 2004) et une couverture importante des hôpitaux dans le pays. Ceci a poussé le gouvernement japonais à revoir sa politique de santé publique notamment par une revalorisation des salaires. Je pense que c'est un ouvrage qui risque d'intéresser les fans d'Urgences (ER pour les intimes & les anglophones) et les lecteurs de manga. Gageons que nos responsables en prendront la graine.

Avant de finir, je vous laisse avec cette bande annonce de "Black Jack" que j'ai trouvé lors de mes recherches pour ce sujet. Pour une histoire plutôt sérieuse pour ne pas dire tragique, la pub est vraiment drôle avec sa chute finale à la japonaise.

Monday, October 29, 2007

"Zizi sexuel l'expo" ou l'éducation sexuelle à la méthode Titeuf



Si vous ne connaissez pas Titeuf, sûrement les enfants ou les adolescents le saurant. Je ne cacherai pas que c'est parmi mes personnages préférés avec son "Tchô", "C'est pô juste" ainsi que ses aventures palpitantes. Zep, son créateur suisse, a réalisé en 2001 en compagnie d'Hélène Bruller un livre intitulé "Le guide du zizi sexuel" consacré à l'éducation sexuelle aux enfants entrant dans l'adolescence. Ayant l'occasion de feuilleter

Depuis le 16 octobre, le "Zizi sexuel l'expo" est organisé à la Cité des Sciences à Paris. Un site Internet y est consacré et comporte beaucoup d'explications alliant rigueur et humour sur tout ce qui est relatif à la sexualité : puberté, changement du corps, comportement, l'acte sexuel, la procréation, etc. Il y a même une rubrique "Ouvre l'oeil" qui explique certains phénomènes dont les enfants pourraient être concernés et comment se protéger : Inceste, pédophilie et pornographie. Grâce à l'animation, à certaines illustrations tirées du livre et d'autres activités, je suis sûr que ce site sera très utile et vivement conseillé aux parents et aux enseignants intéressés par l'éducation sexuelle des enfants et des adolescents. Avec la présence des personnages comme Titeuf et sa bande ansi que Nadia et d'autres personnages, cela ne laissera pas d'indifférents.

Ramadan 2007年のラマダ一ン

Le coucher de soleil du premier jour de Ramadan
1st day of Ramadan's sunset
ラマダンツ1日の日の入り
video


Début du jeûne
Begining of fasting
絶食の初めて
video

Neffar
ネッファル
video

Embouteillage
Rush hour
ラッシュアワー
video

Saturday, October 27, 2007

Roads (Lior Geller)



Ce film a été le vainqueur de la compétition "Autres regards" édition 2006, organisée par la Fondazione Mediterraneo en partenariat avec l'Union Européenne & la Fondation Anna Lindh (Donc rien à voir avec celui de Cannes).

Réalisé par Lior Galler, ce court métrage raconte la vie d'Ismayil qui rêve de devenir footballeur. Au lieu de cela, il est petit dealer dans la ville de Lod, banlieu de Tel Aviv. Jusque là respecté car
Ahmed, son boss, est le plus grand baron de drogue dans la ville, sa vie est bouleversée le jour où il apprend que le chef a décidé de recruter son petit frère, lui qui a tout essayé de l'éloigner du monde de la drogue pour se consacrer à l'école. Daniel, un vétéran du Liban et client régulier, sera impliqué avec les enfants dans une course poursuite pour sauver leur peaux.

Je vous laisse apprécier le film. Sur le site Euromed Cafè, il est possible de visionner plusieurs court-métrages qui ont participé à ce concours ainsi que des chansons d'artistes du partour méditerranéen.

Fiche technique
Israël - 2007 - 22 mn - Réalisation : Lior Geller - Scénario : Lior Geller - Image : Nadav Hekselman - Décor : Odelia Lavie - Montage : Amit Ginton - Musique : Erez Koskas - Son : Omri Levi - Interprétation : Waseem Nur Habshi, Daniel Chernish, Mahmud Mura, Osama Rabaya, Haled Mayer Marwat -



Saturday, October 20, 2007

Mouton blanc/White sheep/白い羊#Mouton noir/Black sheep/黒い羊



Que veut dire le fait que 3 moutons blancs aux yeux bleus sont sur le drapeau suisse et que l'un d'eux donne un coup de pattes à un mouton noir avec des yeux noirs hors de la zone helvétique ? C'est la dernière trouvaille en communication électorale de l'UDC, jugée raciste. En lisant la page qui est au dessus, on dirait que c'est à cause des étrangers s'il y a une hausse des criminalité dans la Confédération Helvétique, un des pays les plus ouverts au monde avec 20% de la population est constituée d'immigrés, sans parler des frontaliers qui viennent d'autres pays d'UE. Si le but en apparence est de renvoyer tout étranger ayant commis un crime grave vers son pays, il y a un but plus populiste qui consiste à jouer sur la psychose de l'insécurité pour attirer plus d'électeurs potentiels.

Voici deux blogs suisses qui en parlent :

Casablanca n'est pas B13



Quelques minutes après la rédaction du post au-dessous, j'étais choqué par ceci : mon frère cadet a été victime d'un vol sous menace d'armes blanches ("Sb3ia" pour être exact) alors qu'il quittait avec un ami son établissement scolaire. 2 voleurs, profittant sans doute du brouhaha causé par le derby WAC & Raja, les ont accosté devant une plaque de bus en plein jour. Sous la menace, notre ami a été contraint de leur remettre tout son argent ainsi que son téléphone portable relativement récent. Heureusement que, plus tard, des collègues lui ont donné de quoi payer le bus. Pour information, c'est la deuxième fois qu'il subit un vol sous menace d'armes.

Actuellement, tout le monde le dira : on vit vraiment dans l'insécurité à Casablanca, notamment dans certains points noirs situés dans la périphérie et certains quartiers (populaires et résidentiels). Il n'y a pas un jour sans qu'on entend, on voit ou on lit des incidents : vol à l'arrachée ou sous menace, rixes entre 2 personnes qui se tranforment en une sorte de guerre civil entre 2 gangs ou bien tribus ou "oulad derb" connus surtout sous le nom de "lhmia" avec batôns,canifs, sabres et autres armes blanches, et j'en passe. Le pire est que ce se passe parfois en pleine journée et devant les gens qui par peur ou indifférence (la théorie de "mèle de tes ognons" que dit un type qui agresse une fille devant les gens).

L'exemple le plus grave est que cette délinquance ravge de plus en plus d'adolescnets en milieu scolaire. Il n'y a si longtemps, j'ai vu deux garçons qui passaient devant moi alors que je me dirigeais vers un collège. L'un deux, sans doute âgé de moins de 15 ans, portait un sabre et le cachait à peine. Biensûr, inutile de vous dire les cas de racket, de violence physique et verbal, de règlement de compte, d'harcèlements, de vente des drogues illicites comme le célèbre "ma'joun" devant les établissements scolaires. Que fait l'école qui prétend que "ce n'est son problème qui se passe en dehors de l'établissement", la famille qui néglige de plus en plus l'éducation de ses enfants et la société qui est devenue indifférente à leur besoin de vider leur énergie. Ils n'ont trouvé ni centre culturel, ni encadrement qui leur donneront l'occasion de montrer leur génie dans la culture et le sport et qui leur inculqueront la responsabilité et la discipline, ni jardin digne, etc. Et il y a d'autres choses dont je n'ai pas abordés qui contibuent au phénomène de la délinquence.

En dernier lieu, je voudrai savoir pourquoi la police évite d'entrer dans les zones à risque, comme Lahraouine ou Derb Moulay Cherif ? Je sais que nos policiers, en dépit des difficultés qu'ils vivent au quotidien, contribuent au moins à garder certains endroits calmes. Il est question ici d'image de cette institution.

A la fin, si tout le monde fait un effort, on aura moins de problème dans le futur et on aura la chance de sortir en pleine nuit et dans un lieu désert sans avoir la peur dans le ventre. Autrement, certains quartiers de Casablanca ressembleront (Sinon elles ressemblent déjà) à la Banlieu 13.

Bloguons Utile : Un post pour la lutte contre le cancer



Il y a quelques jours, 7didane a proposé un "bloguons utile" consacré au cancer du sein pour le 20, 21 et le 22 novembre. Apparemment, il n'y a pas basculement dans le portillon. Alors, pour ne pas faire de la peine à notre cher bloggeur, j'essaierai de faire ma contribution. A ma sauce. Lady Zee et le collectif, réveillez-vous !

Il es impossible pour nous d'ignorer la valeur des seins chez la femme. Cette partie si sensible, si sensuelle que les hommes (pour ne pas dire mâles) même les plus pubidons et les plus rustres ne peuvent ignorer dès qu'on y pense ou on en voit même furtivememnt (Je me rappelle de la célébre citation "Prenez ce mouchoir et cachez-moi ce sein que je ne saurais voir" dans la pièce Tartuffe de Molière au 17è siècle). Chaque bébé en a réclamé pour téter le lait maternel. Les seins, sans en cacher, est aussi un outil sexuel (J'évite le mot "arme") efficace nécessaire dans la jouissance lors d'une relation charnelle entre les 2 partenaires.

Cependant, le fait de découvrir un jour qu'on est atteinte d'un cancer, et surtout celui du sein, est un évènement comparable à la tombée du ciel sur la tête. Déjà, les marocain(e)s n'aiment pas en discuter, et c'est le cas c'est avec peur comme s'ils rencontreraient le diable en personne et en évocant "Allah yhfed" ou "Allah yster" (Dieu nous préserve). Il ne faut pas oublier que les simples gens ne sont pas informés ou bien ils sont mal informés sur les tumeurs malignes. Alors, une femme qui découvre cette réalité commence à faire des cauchemars: "Va-t-on m'enlever mon sein malade ? Serai-je traîtée avec la chimiothérapie et donc perdre mes beaux cheuveux ? Comment vont réagir les autres : ma famille, mon mari/fiancé/petit ami, mes voisins, mes collègues, la société ?". En bref, des questions existentiels.

Il m'est difficile de parler sur ce sujet n'étant pas médecin ou à défaut ayant des connaissances solides en médecine. En tout cas, ce que je peux dire est que, pour entretenir ce bijou, un diagnostic périodique à partir de 30 ans est vivement conseillé. Au moins, cela permet de traiter le mal plus vite et plus efficacement, surtout quand on sait qu'il n'y a pas assez de centres d'encologie au Maroc et sa concentration à Casablanca et Rabat. Je ne dirai jamais assez, il faut sensibiliser les gens d'une manière simple et efficace.

En tout cas, je vous propose de lire cet article sur Wikipedia et de visiter le site de l'Association Lalla Salma de Lutte contre le Cancer

Thursday, October 18, 2007

Mise à jour critique concernant "El Ejido, la loi du profit"




MISE A JOUR CRITIQUE :
Je ne suis ni un assidu du site Internet de 2M (Pas assez développé) ni le magazine Sur la 2. Je tiens à remercier MoTIC pour m'avoir attirer l'attention il y a quelques heures avant la rectification de ce poste. Le documentaire "El Ejido, la loi du profit" sera diffusé sur le canal terrestre de 2M aujourd'hui jeudi 18 octobre après la série "Roummana wa Bartal" à environ 22h GMT. Si vous le rater, la date de rediffusion est fixée le mercredi 25 octobre à environ 3 heures du matin GMT sur le même canal.

J'ai quand même laissé le post original daté du 9 août 2007 quand le film a été annulé au dernier moment ainsi que les commentaires de l'époque .

Avant de terminer ce bref message, je vous informe que "In the mood for love" sera diffusé à environ 00:40 après la série "Alias".

Alors, préparez vos cassettes pour immortaliser l'évènement et les mouchoirs en option (Pop corn et boissons acceptés, surtout si vous avez un home cinéma ; -) ).


Dernière minute : Me Fathia Boucetta, notaire et surtout connue pour sa chronique qui mélange l'utile juridique à l'anecdotique croustillant dans le quotidien L'Economiste, nous a quittés d'une façon tragique dans un accident de voiture à El Hank, Casablanca. Mes sincères condoléances à sa famille, surtout le directeur de Telquel Ahmed Reda Benchemsi.



Pourquoi 2M a annulé la diffusion de "El Ejido, la loi du profit" ?!

Le mercrédi 1er août , j'attendais avec impatience la diffusion du documentaire tant attendu de Jawad Rhalib "El Ejido, la loi du profit" sur la deuxième chaîne marocaine 2M après l'avoir raté sur Arte le 24 mai dernier. Cependant, avant l'édition des informations de 20h45, je suis stupéfait de savoir que le film a été remplacé par un autre documentaire français qui parle de l'influence de la parabole sur les communautés immigrées avec comme exemple des familles marocaines et turques.
La question est la suivante : pourquoi avoir désister de diffuser "El Ejido, la loi du profit" à la dernière minute ? Sans raconter des bêtises, voici peut être les raisons :

  • J'ai écouté sur Médi 1 un interview de Jawad Rhalib dans lequel il parle de son documentaire et les réactions qui s'en sont suivis. J'ai appris que Médi 1 Sat a déjà diffusé ce documentaire. La prochaine diffusion serait le 9 août selon le blog officiel du film. Peut être pour qu'il n'y ait pas de concurrence. Dernièrement, Medi 1 Sat vient de lancer son site web après une longue attente. Cependant, dans la grille de programmation du 9 août, le documentaire n'est pas mentionné comme on peut constater dans cette image ;
  • Peut être que les sujets dont traîte le documentaire est tellement brûlant que 2M a désisté à la dernière minute de le diffuser. Dégonflée ou manque d'audace ? Le doute est permise. En regardant le documentaire, un des protagonistes marocains a critiqué la situation que vit le Maroc actuellement selon son point de vue.
  • Peut être pour éviter de fâcher quelqu'un. C'est quant même étrange mais quelle(s) partie(s) ne veu(len)t pas que ce film soit diffusé ?
En tout cas, espérons que "la diffusion à une date ultérieure" n'est pas pour le 30 février ou aux calendes grècques. J'aimerai bien que 2M explique les raisons du report de la diffusion du film. En attendant, j'ai regardé quant même le documentaire sur Dailymotion, ici disponibles en 3 parties au dessous de cet article.

Après avoir attendre patiemment le téléchargement des vidéos et les avoir visionnés, ce que je peux dire : révoltant. Un ingénieur en informatique, un diplômé en droit (aux dires des interrogés) réduits à être esclaves dans les serres, des propriétaires (non seulement espagnols. Il y a même une marocaine !) plutôt peu scrupuleux qui les maltraîtent prêts à gagner plus d'argent sur le dos des travailleurs légaux ou illégaux et celui des consommateurs avec les insecticides, et j'en passe. Pas étonnant que certains médias espagnols et des lobbies ont crié au loup. En bref, c'est un brûlot qui dénonce l'exploitation des travailleurs qui veulent juste subvenir aux besoins de leurs familles et les impacts écologiques que l'agriculture extensif dans la région d'El Ejido, sans parler du racisme et des conditions de vie misérables des travailleurs.

Je vous conseille de visiter le blog officiel du film pour connaître plus d'informations et même de voir la bande annonce et les articles de presse relatifs.





Saturday, October 13, 2007

Persepolis



Depuis la sortie de Persepolis en France en juin 2007, j'attends avec impatience sa venue au Maroc. Le personnage principal ainsi que l'histoire du film et son traitement ont attiré mon attention.
Ce chef d'œuvre est basé sur les bandes dessinées réalisées par Marjane Satrapi, dessinatrice iranienne vivante à Paris.
L'histoire débute à Téhéran en 1978 au moment où l'autorité du Chah d'Iran devient de plus autoritaires et les émeutes sont partout. Marjane, appelée aussi Marji, est une fille de 8 ans qui vit heureuse dans une famille progressiste avec des parents intellectuels et une grand-mère complice et d'une forte personnalité. A l'époque, tout le monde aspirait au changement.
Avec la révolution islamique, les choses sont devenus plus difficiles : des religieux qui commandent le pays, la persécution des opposants, les restrictions dans la vie quotidienne sous prétexte de la religion et la guerre avec le voisin irakien. Malgré cela, Marji garde toujours sa personnalité et sa langue pendue, rendant certaines situations potentiellement dangereuses plutôt drôles. Afin de la protéger et de lui donner une meilleure éducation, les parents l'envoie à 14 ans au Lycée Français de Vienne. Une autre aventure s'ensuit...
Personnellement, j'ai apprécié tout d'abord l'histoire qui, tout en prenant du recul, donne une idée sur l'Iran à la fin du régime du Chah et la genèse de celui des mollahs. On peut voir les contradictions de la vie quotidienne. Et bien certains aspects de l'histoire sont durs comme les scènes de guerre ou les situations critiques où il faut faire face aux hommes du régimes comme la police, la façon dont la narratrice raconte est beau et plein d'ironie. La réalisation du dessin animé est simple mais beau avec le noir et le blanc, gardant fidèlement celui des bandes dessinées tout en soulignant un clin d'œil aux théâtre de marionnettes. Parmi les personnages que j'ai aimés en plus de Marji, il y a son oncle, militant communiste, et sa grand-mère qui n'hésite pas à utiliser des termes choquants pour certains.
En tout cas, je vous conseille vivement de le regarder. Si les rumeurs sont vraies, ce film primé à Cannes serait projeté lors du Festival Casa Ciné. Cet évènement sera organisé entre le 10 octobre et le 6 novembre. Vous êtes prévenu(e)s !
Plus d'informations ?

Thursday, October 11, 2007

Télémarketing frauduleux à Montréal-Telemarketing scandal in Montreal


Cliquez sur l'image pour accéder à cette page qui comprend aussi des contenus video et audio relatif à ce sujet.
Un reportage à propos de ce scandal réalisé par l'équipe de l'émission canadienne "La Facture" est disponible ici.



Click on the picture to get further information about this scheme. You can find audio and video.
"La facture", a programme broadcasted by the francophone Canadian Radio-Canada followed this topic long months ago. The report is available in French here.

Monday, October 01, 2007

Maddie & Bouchra

Je me suis dis que je vais prendre des vacances qui me permetteront de mieux cerner mes projets et de régler certaines affaires personnelles. Apparemment, ce n'est pour le moment.

La semaine dernière, plusieurs médias ont parlé de la possible existence de Maddie McCann, connue sous le démunitif Maddie, au nord du Maroc à travers une photo prise par une touriste espagnole sous le nom de Clara Torres. Le lendemain, le coup de théatre est venu de la même région. La fille en question n'était pas Maddie mais une fillette de 2 ans appelée Bouchra Benissa. Leur point commun qui a mis tout le monde à confusion : leurs cheveux blonds. En entendant cette "découverte" et tout les commentaires et les réactions qui ont suivis, j'ai remarqué des éléments plutôt curieux.

Plusieurs touristes étrangers ont prétendu avoir vu une fille qui ressemble à Madeleine à Marrakech et dans le Nord. Je ne vais pas mettre en doute leurs dires. Cependant, ce sont les propos de Mlle Torres qui m'a plutôt étonné : "Si ce n'est pas Madeleine, c’est sa sœur jumelle". En plus, selon elle, c'est qui lui paru étrange de voir une fille blanche et blonde portée par une femme "d'apparence arabe". J'arrête ici de développer les évènements.

En fait, cet évènement a démontré comme quoi certains occidentaux, notamment les médias, ont des connaissances limitées pour ne pas dire erronées sur le Maroc (N'en parlons pas d'autres zones en développement). Des personnes à la peau blanche, yeux d'azur (ou bleus) et la chevelure blonde ? Ils existent au Maroc. J'en rajoute même : des roux/sses type Poils de Carotte, des cheveux marrons, noirs, châtains; des yeux verts, noirs, noisettes; peaux noires, bronzés... Le Maroc est un melting pot depuis les millénaires : Berbères (qui ne sont pas issus d'esclaves européens "Many of their ancient ancestors were Europeans - some of whom were brought to North Africa as slaves."), Phéniciens, Carthaginois, Romains, Juifs, Vandales, Arabes, Européens même... Des médias marocains et des blogs ont commenté d'une façon plutôt ironique cet évènement. Au moins, cela a cassé un cliché de plus : Il n'y a pas de blond(e) chez les marocains.

Je m'adresse particulièrement aux lecteurs des pays développés : si vous voulez vraiment connaître sur nous, faites un tour au Maroc à travers une agence de voyage, le backping, ou faites de la correspondance. Ne vous fiez pas à des gens qui prétendent tout connaitre sur le pays alors qu'ils passent derrière leur bureau à raconter n'importe quoi sur le pays en se basant sur des sources et jouant aux clichés et images datant du colonialisme, de la reconquista et les croisades. Lisez plus les encyclopédies moins les journaux populaires. Autres chose : laissez la famille de Bouchra tranquille et je souhaite que l'affaire Madeleine McCann se résoudra le plus vite et les plus efficacement possible. Elle a vraiment pris l'aspect malheureux d'une mascarade médiatique.

Je voulais mettre les photos, mais je préfère vous mettre plutôt sur les éléments que j'ai consulté :
Sur Internet, on peut trouver d'autres éléments.