Recherche personnalisée

Sunday, April 18, 2010

E-diffamation à la marocaine : le cas de Mlle Milouda, volontaire à l'ALCS

Photos-0498 


NB : J'ai hésité de mettre la video incriminée dans le poste. Tout compte fait, cela ne fera que remuer le couteau dans la plaie tout en assurant, ironie du sort probable, un trafic important dans le blog. Bref, j'ai décidé de ne pas le mettre & d'annoncer mon soutien à elle via ce billet.

Après un bout de temps d'hibernation, un peu de mouvement s'impose surtout avec une info que beaucoup d'internautes marocains en ont parlé récemment.

Cela commence par un reportage de l'Agence France Presse sur une campagne de sensibilisation coordonnée par l'ALCS & visant surtout les travailleurs dans le transport routier. Le point fort du reportage est celle d'une séance sensibilisation au profit des travailleuses du sexe. Une des volontaires, une jeune voilée, dans le but d'encourager les bénéficiaires d'imposer à leurs clients le préservatif, n'a pas hésité à faire une démonstration en mettant le bout de latex dans un godemiché avec sa bouche. Pendant un bout de temps, sur Facebook & Youtube surtout, on voit seulement cet extrait de quelquessecondes d'un reportage de plus de 2 minutes avec des titres du genre "Voilà comment on fait de la sensibilisation contre le SIDA". Résultat : Campagne de diffamation envers la dame de la part de certains internautes & même une certaine presse populiste n'a pas hésité à ajouter une couche au point de mettre le flagrant délit à la Une. On attend juste que Sochepresse, Sapress ou Al Wasit nous apportent FHM ou, comble de l'audace, une version indonésienne de Playboy (On est trop immatures devant la version US ou française). Ne me demandez pas sur la fille, elle a été conspuée par son voisinage & sa sécurité ainsi que sa famille a été en danger. Heureusement, tous ont été secourus & sont dans un endroit sûr & Dr Hakima Himmich, présidente de l'ALCS, a pris la défense de Mlle Milouda. Je me demande si l'équipe de tournage n'a pas pensé au moins à flouter son visage vu le côté sensible du sujet ou tout simplement supprimer la scène.

Alors, question ? A part les perdants identifiés, qui sont les gagnants là ? des gens n'ayant d'autres occupations que le commérage numérique, montrant que celui/celle n'est pas aussi "propre comme il/elle prétend" (La célèbre hypocrisie sociale marocaine), des journalistes en mal de scoop & qui se jettent sur n'importe quoi, ceux qui se considèrent comme les gardiens de la morale, etc. Je suis tombé sur cet article de Yabladi à ce sujet & je pense qu'il explique bien la situation. Pour moi, Mlle Milouda a mis son cœur dans la séance de sensibilisation & en plus l'auditoire est composé de femmes. Surtout, on parle d'un grave problème de santé appelé SIDA. Alors, rien de choquant sauf aux pudibonds ! Je me demande s'ils ne lisent pas en cachette "Tuhfat Al Arous" ou bien "Arraoud Al Atir" de Nefzaoui. Ce qui me dégoûte vraiment chez certains (marocains ou autres) est la recherche de tout ce qui est croustillant & d'en faire un fromage au point de faire gonfler la pseudo-affaire. En un mot : laissez-la tranquille. Ce qui me faire rire en plus, c'est l'attitude de certains de crier scandale sur les prostituées alors qu'ils vident leurs pulsions instinctives chez elles. Je ne serais pas étonné que ces femmes, dans un milieu encore patriarcal se considérant pieux & conservateurs & donc hostile, aient choisi le plus vieux métier du monde malgré elles : absence de solidarité sociale, problème économique & sociale suite au chômage & la présence des bouches à nourrir, la violence subie notamment celles sexuelles comme l'inceste ou le viol, etc, etc. D'autant plus qu'il y a de la demande. Alors, quand on sait que l'Homme est un être qui peut se tromper, le minimum syndicale comme on dit consiste à se protéger avec des préservatifs au moins. Au moins, en plus du client & de la prostituée, toute personne qui sera en contact charnelle avec eux auront moins de risque de contracter le SIDA ou toute autre maladie sexuellement transmissible. Bien sûr, pour les gardiens de la morale, on n'oublie pas l'abstinence & la chasteté (Sans fâcher quelqu'un, je les applique ces 2 principes, au moins pour éviter tout problème future. CQFD)

Il n'y a pas si longtemps, Robin des blogs alias Docteur Ho (Moi je préfère plutôt Docteur Who) a publié 2 postes en relation avec mon sujet. Le 1er concerne son choc et son dégoût suite à l'affaire des filles de Khmissates & la deuxième a comme sujet la publication des photos d'adolescentes, sans doute entre elles, & qui se retrouvent sur un blog de la plateforme Skyblog. Pour être franc, je ne souhaiterai jamais cela à mon pire ennemi.

2 comments:

xoussef said...

Les situations de ce genre ne manquent malheureusement pas.
Il y a quelques années, à l'apogée du skyblog, c'était à la mode de créer un blog anonyme y dire qu'un tel est pédé, qu'une telle est une pute et tout ce qui te passe par la tête, avec nom complet, lycée ou collège cartier, e-mail et mm num de tel des victimes et illustrer le tout par un photo prise sur MSN ou tel portable et le tour est joué. La plupart des cas les photos n'étaient mm pas suggestives, mais le mal était fait.

Je vois que ça escalade, et que les grands et matures ya 7esra y prennent aussi goût.

EL GORDE Mohamed Mouâd said...

@xoussef

& comment? Je ne peux qu'être d'accord avec toi.

Maintenant, Facebook prend la place de Skyblog, évolution oblige, & on peut mettre des photos ou vidéos de n'importe quoi. Il m'est arrivé de tomber sur quelques blogs & je ne comprends rien pourquoi dès qu'on voit la photo d'une jeune fille surtout belle, bonjour la décadence ! C'est à se demander si c'est une crise de jalousie ou règlement de compte. Allah ye3fou 3lina!