Recherche personnalisée

Wednesday, September 26, 2007

Tempête celte Celtic storm セルトのスト一ム

Amoureux de tout ce qui est celtique, vous êtes servis. Si parmi vous connait le breton (Brezhoneg) ou le gaélique, je suis prêt pour l'apprendre. C'est du sérieux. Voici d'anciens clips de Manau ("Panique celte" & "Qui est la belette ?"), The Corrs ("So young") et de Denez Prigent (Bande son de "La Chute du faucon noir") . A partir de ce poste, ce blog va prendre un peu de repos et reprendra ses services le plus vite possible.

Lovers of anything Celtic, here you are served. If one of you knows Breton (Brezhoneg) or Gaelic, I'm ready to learn it. I'm talking seriously. Here are some old hits from Manau("Panique celte" & "Qui est la belette ?"), The Corrs ("So young") and Denez Prigent (Soundtrack of "The fall of black hawk"). From now, this blog will take a rest and will continue its services as soon as possible.







2 comments:

Larbi said...

Tu as des goûts assez atypiques . j’y connais rien mais je découvre.
Bon repos a ssi mouâd.

EL GORDE Mohamed Mouâd said...

Merci. C'est vrai. C'est bizarre qu'un marocain écoute de la musique bretonne alors qu'il ne connait rien en breton. D'une façon générale, je me suis intéressé au monde celtique depuis que j'ai rencontré Boulane lors d'un visionnage en intergralité de "Ali Rabia et les autres" (J'ai compris à présent la colère des islamistes) où il a dit qu'il a une relation avec l'Irlande (Normal, sa femme est irlandaise et ses films sont sont coproduits avec un irlandais). Aussi, les langues celtes comme le gaélique, le manx ou le brerton ont souffert de la mainmise d'autres langues fortes comme l'anglais (Pour l'Irlande, Ile Man, Ecosse pas exemple pour les RU et le breton traité de patois) et les locuteurs, souvent pauvres et analphabetes, étaient plutôt dénigrés s'ils utilisaient leurs dialectes. Ce n'est que récemment que certains dialectes ont été sauvés et actuellement elles sont même enseignés (Notamment le gaélique en Eire ou Irlande du sud qui et qui est devenu récemment reconnu par l'EU et d'une façon timide le breton en Bretagne). Bizzarement, ça me rappelle la situation des langues Amazigh dans le Maghreb...Mais c'est une autre histoire.