Recherche personnalisée

Sunday, August 30, 2009

Marcher à Casablanca en mode bavardage

Cela fait un bout de temps que je n'ai pas vu le centre-ville de Casablanca. En outre, je m'ennuie à ne rien faire surtout avec Ramadan & j'ai besoin de dégourdir mes pieds. Ca m'a poussé à faire de la marche & voir ce qui se trame. Voici un petit compte rendu d'une marche qui a duré entre 4 & 5 heures.

Après avoir pris le taxi & tiré un peu d'argent, je suis allé au Livre-Service, un des derniers bastillons des livres dans la capitale économique. Les sacs à dos, cartables & les manuels scolaires annoncent la couleur. Je me suis dirigé vers la section où je pourrais retrouver un livre d'Amélie Nothomb, "Ni d'Eve ni d'Adam" que j'ai vu il y a quelques jours. Raté ! Il a disparu ! Je me suis consolé avec "Le sabotage amoureux" qui en plus est moins cher. J'en avais vraiment besoin car je n'avais plus de change. Donner un billet de 200 dh au receveur du bus en un jour de Ramadan, c'est osant !

Plus tard, je me suis retrouvé dans le bus n°7 avec des passagers & un duo en instruments de musique faisant louange à Dieu & à son Prophète. En comparaison avec ceux qui font la manche en montrant leurs déformations corporelles limites gore & qui ne font plus pitié (Merci la saga "Saw" & les infos d'Al Jazeera), au moins ils essaient de gagner dignement leur vie. Durant la route, j'ai vu & essayé pour la 1ère fois le nouveau passage sous-terrain de Bir Anzarane. Il a vraiment fluidifié le trafic : même pas une minute en comparaison avec les 5 minutes qu'on devait passer. Pour une fois, un bon point pour la Mairie en dépit des retards. en descendant du bus, destination Microchoix où je voulais voir certains trucs. C'est dommage de ne pas trouver de câble RCA-SVideo ni de boitier satellite externe que je le veux pour mon exil gadiri. On dirait que le magasin que je respectais commence à perdre de sa superbe. Ils ont intérêt à se réveiller, là ! Puis j'ai troqué l'électronique par la mode en visitant Astoria Sport histoire de voir s'il y a une promo à dénicher. Encore raté, pas grande chose & les prix, je ne me sens pas assez solide pour les frapper. Le jeune vendeur machiavélique (C'est normal, il doit vendre !) m'a donné quelques infos sur les prix. Je lui ai demandé où on peut dénicher un VTT Décathlon neuf, étant donné que le magasin ne le vendait pas (QUOI ? DES MAGASINS SOIT DISANT DE SPORT DONT LES CLIENTS DOIVENT ÊTRE RICHES AVEC LEURS PRIX PRATIQUES & QUI VENDENT PAS DES VTT DÉCATHLON OU SHIMANO ?!). Il m'a proposé 3 voies : un magasin où il pourrait le vendre à 2000 ou 2500 balles (Aïe mes reins!), un ami à lui qui pourrait m'apporter pour 3000 (Aïe encore! Et il a eu l'audace de faire sortir son portable comme Lucky Luke !) ou tout simplement dans le marché informelle à El Korea (Paf !). Après, un autre saut dans le n°35 où je me suis arrêté devant le siège de la BMCE. Normallement, j'aurais pris une glace chez Oliveri mais c'est Ramadan. Dommage.

Des minutes de marche plus tard : Je faisais l'explorateur dans la contrée du bling-bling superficielle façon imitation chinoise qu'est le quartier Maarif :
  • Un saut dans le magasin du hard-discounter Bim (Pas spéciale, juste des marques marocaines aux prix ressemblant à celles d'Acima, Label'Vie & autres plus les marques du distributeur venant de Turquie);
  • Une visite dans le Twin Center où Celio n'a pas été généreuse (Pas de solde !) & l'atmosphère des magasins de luxe (Vrai comme ceux de Mont-Blanc & faux comme ceux des pseudo-vêtements tendance qui vous facturent à prix d'or pour des torchons) m'ont fait rebuté. Si on voulait le rendre un temple du shopping, c'est un vrai fiasco ! Bonne chance pour le Morocco Mall !
  • Jouer la souris de la librairie : J'ai fait un saut dans la librairie jouxtant la mosquée qui est à côté du marché (J'ai eu la crainte qu'on m'accuse d'avoir volé le livre que j'ai acheté car je l'ai gardé dans ma main au lieu de le poser. ET COMMENT LE DEPOSER CHEZ LE CAISSIER QUI A UNE ARMEE DE PARENTS AVEC LES MANUELS & FOURNITURES SCOLAIRES ?!) & le Carrefour des Livres (Un autre survivant mais qui a intérêt à se réveiller de sa poussière & de son espace exigu);
  • Encore des minutes de marche au Bd Zerktouni & une courte entrée au revendeur d'Apple pour voir le prix d'Ipod Touch (Pourquoi on vend le 8 Go à 3000 balles & plus alors qu'en US c'est US$229 soit environ 1900 dh & en France 229€ soit environ 2600 dh ? C'est du vol tout court ! ), je me suis retrouvé en train de chercher la Librairie Nationale ! MALHEUR & SACRILEGE ! J'ai trouvé à sa place un magasin de décoration (J'ai pu le deviner grâce au marbre de la vitrine & confirmé tard la soirée par Ibn Kafka).
  • Dernier lieu avant de repartir (L'heure dépassait les 14h & la vague des revenants à la maison se sentait de plus en plus), je suis entré dans la FNAG Bd Anfa (En attendant que la FNAC osera un jour fouler le sol marocain) qui vend les articles informatiques (Tiens, eux aussi se sont lancé dans les produits Apple. Ça devient tendance là !) Le but était de chercher un anti-virus pour mon PC. J'ai trouvé un Bit-Defender de cette année à 840 dh (3 licences, pas mal) mais je préfère être prudent. La 2010 arrive & je ne veux pas être le dindon dela farce. Chose que j'ai remarqué : il y avait beaucoup de monde, des gens normaux qui achèteront un ordinateur de bureau ou de portbale comme si c'était une cuisinière ou un frigo.
La déambulation s'est achevé par une marche vers la place Concorde pour prendre le n°2 : destination maison. Le reste de la journée, j'ai eu peu mal au pied (Sandale en faux cuir au lieu d'espadrille) et à la tête.

Constat plutôt mitigé. Pour le passage de Bir Anzarane, c'est bien. Mais ce qui m'attriste vraiment est que Casablanca est vraiment sale avec les poubelles (Je ne parle pas de l'odeur d'urine dans certaines rues ou jardins) et ces hommes qui crachent. Aussi, les bâtiments, surtout ceux qui abritaient les communautés européennes & les israélites, me font rappeler le livre d'Alaa Aswani "l'Immeuble Yacoubian" ainsi que ceux que j'ai vus dans le "Waste Elbalad" au Caire : tristes & salies par la pollution & l'inconscience des actuels habitants.

Des fois, on se demande si des actions radicales du genre interdire aux villageois d'immigrer à Casa (Ca se passe en Chine pour les leurs qui veulent immigrer à Shanghai ou Pekin) ou commettre un massacre à toute personne qui souille la ville ou faire une destruction créatrice va remédier la chose.

Quel monde ! C'est à rendre un athée un fondamentaliste religieux & vice-versa !

3 comments:

Mohamed El Kortbi said...

je te conseille la librairie Gauthier !

EL GORDE Mohamed Mouâd said...

@EKM:
Là, je l'ai carrément oubliée. J'y tacherai de voir.

Ibn Kafka said...

J'ai bcp apprécié! Une sacrée trotte un jour de ramadan, je n'ai pas ton endurance, même si j'ai fait le tour des bouquinistes rbatis avec un ami aujourd'hui, me retrouvant avec 6/7 kilos de livres...

Il y a effectivement Gauthier Livres, qui est pas mal, et la Librairie Porte d'Anfa, franchement bien. Il y a une autre librairie dont j'ai oublié le nom au centre, dans la rue parallèle au passage Tazi et qui va de la fin de la rue du Prince Moulay Abdallah à la place Houphouët Boigny. Sinon, rien...

Le Carrefour des Livres est désormais affligeant. J'ai du compter deux ou trois parutions 2009 parmi les livres exposés, qui semblaient être tirés au hasard d'un listing informatique en plus d'être poussiéreux. C'est terrible quand on a connu cette librairie sous Marie Louise Belarbi!

Finalement, c'est les bouquinistes qui sauvent un peu la mise - j'ai pu récupérer chez celui du passage Tazi un livre de droit algérien de 1895 pour 50 DH - il en vaut facilement 30/40 fois plus à Paris. Et je dirais que ceux de Rabat sont bien plus intéressants, surtout pour ceux intéressés par les livres, anciens ou non, sur le Maroc.