Recherche personnalisée

Sunday, February 24, 2008

Emission "Blogoma" du 23 février 2008

Dans l'émission de cette semaine, Sanaâ Guessous invite Mohamed Laroussi et son blog intitulé "Blig Blag Blog".

MISE A JOUR : Un commentateur dénommé "fouadsousletapis" a envoyé un commentaire où il dit que l'émission en question est une rediffusion de l'interview fait en décembre 2007. En plus, j'ai trouvé ce même commentaire ici. Si l'histoire de la rediffsion s'avère vrai, quelles sont les raisons ? J'espère que Sanaâ Guessous nous donnera des explications.



NOTA : Suite à une interruption de connection à environ la 31ème minute et qui a duré environ 10 minutes, la version que vous écouterez a été traité. Cela m'attriste vraiment et je m'excuse. C'est pour quand une mise à jour du site d'Aswat ou la création d'une audiothèque pour écouter les programmes de cette radio ? Et surtout, "Blogoma" est rediffusé quand ?

7 comments:

FouadSousLeTapis said...

Double peine : Sana Guessouss condamne Fouad Mourtada


Quelle est la différence entre Sana Guessous et le juge qui a condamné Fouad Mourtada ?


Aujourd'hui SANA GUESSOUSS, l'animatrice de l'émission hebdomadaire blogoma sur Radio Aswat, nous a servi une rediffusion de l'enregistrement avec Mohamed Laroussi du 15 décembre 2007 où il est question de big blag blog et de pronostics sur les blog awards.

Sana Guessouss n'a rien annoncé à ses auditeurs. Pas un seul commentaire sur le pourquoi de cette rediffusion ni sur le reste... Pas un mot sur le seul sujet de la blogoma depuis une semaine : Fouad Mourtada. Ni sur les fermetures et les grêves de blogs. Ni sur le débat qui fait rage et la mobilisation chez Larbi.

Il y aurait beaucoup à dire sur la partialité et le manque de professionnalisme de cette journaliste et de son émission. Mais restons en pour l'instant à sa lacheté.

Et vous voulez qu'on face confiance à cette élite là ?
Non Messieurs, le débat ce n'est pas le régime monarchique marocain. C'est la lacheté, l'immaturité, la corruption dans l'âme des cadres et des élites marocaines. La monarchie reste le moindre mal pour notre beau pays.

La moindre des choses pour un journaliste c'est d'informer. Pis un journaliste spécialisé sur la blogoma doit, a le devoir de, informer sur ce qui s'y passe ... hélas, nous n'avions droit cette fois, et exlusivement cette fois, ni au compte rendu concernant ce qui été publié pendant la semaine ni aux ditribes habituelles à la Laurence Boccolini, l'animatrice du maillon faible ... juste une rediffusion sans précision sans un mot !

Sana Guessouss peut avoir une opinion différente ! Mais son devoir est d'informer, de donner les diverses opinions.

Aujourd'hui elle démontre sa lacheté et son opportunisme et absence totale d'ethique et de déontologie et du même coup inflige une deuxième peine au pauvre FOUAD MOURTADA.

EL GORDE Mohamed Mouâd said...

@Fouadsousletapis:
Je viens de lire le même commentaire dans le blog "Mon Agora" de Fatima.
Je voudrai savoir si c'est que l'émission est en fait une rediffusion.
Personnellement, je suis attristé par la façon dont l'affaire Fouad Mourtada prend. Je me rappelle que cette affaire a été brièvement citée la semaine dernière (Je vous invite à écouter l'émission dans mon blog).
J'ignore la réaction de Sanaa Guessous mais normalement elle a peu être son avis. Si cette émission s'avère une rediffusion, j'aimerai connaitre les raisons.

Anonymous said...

Mouâd: l'emission est en effet une redifussion. c'est la première fois que ca arrive et je crois qu'il y a un lien avec l'affaire mourtada.

faut pas s'acharner sur sana. Peut etre sa station lui a obligé a ne pas faire d'emission cette semaine. Elle n'est pas la redactrice en chef de la radio et il faut savoir que parfois les journalistes sont obligés de faire avec l'avis de leurs patrons.
faut juste qu'elle le dise. tout le monde comprendera.

EL GORDE Mohamed Mouâd said...

@Anonyme:
Je partage votre avis. Sanaa est surement obligée de suivre la ligne directrice de la station et ne trouve pas d'intérêt pour elle, du moins pour l'instant, de réagir dans cette affaire.
De toute façon, j'aimerai bien entendre le prochain numéro pour connaitre les raisons de la rediffusion.

ladyzee said...

J'ai reçu le même commentaire dans mon blog mais il a été modéré automatiquement par wordpress qui a l'amabilité de bloquer les commentaires trop long.
C'est vrai que Sanaa aurait pu relayer dans son emission les réactions de la blogoma bien que cela ne change rien au sort de Fouad, mais elle demeure libre de parler de ce qu'elle veut et aussi libre d'utiliser des redif'.

Je ne comprends pas que qqun s'acharne sur elle de cette façon en envoyant le même commentaire aux blogeurs.

Sana said...

Messieurs dames,
Merci pour l'intérêt que vous accordez à l'émission. J'ai répondu sur le blog de Fhamator. Post "Vis ma vie". Et l'émission de la semaine suivante n'a parlé QUE de Fouad Mourtada. Aucun de mes patrons ne m'a obligé à traiter un autre sujet ou à passer cette affaire sous silence. Je crois qu'on est loin de cette ère où les journalistes étaient muselés avant même d'envisager de consacrer une émission ou un papier à une cause déterminée. Le détenteur de ce blog me subjugue. Merci mon ami pour tout le temps que tu passes à essayer d'enregistrer Blogoma, je ne le fais pas moi-même, ça me fait énormément plaisir. Bonne soirée !

EL GORDE Mohamed Mouâd said...

@Ladyzee:
On dirait que ce commentateur était hors de lui. Peu être que c'est l'explication. Mais bon, je ne peux rien dire. En plus Sanaa Guessous a expliqué lors de l'émission du 1er mars et de sa façon parlé pertinemment de l'affaire Mourtada.
@Sanaa:
Je vous remercie beaucoup. J'essaie de rendre l'écoute à l'émission disponible pour ceux qui l'ont raté. Je suis curioeux de savoir si tousles programmes d'Aswat sont enregistrés pour archivage. C'est dommage qu'il n'y a pas au Maroc un équivalent de l'INA (Institut National de l'Audiovisuel).